Books

6 livres à lire si vous avez aimé la série The Handmaid’s Tale

The Handmaid’s Tale (La Servante Ecarlate), la série adaptée du roman éponyme de Margaret Atwood, a marqué l’année 2017. Publié il y a plus de trente ans maintenant, le roman résonne pourtant encore aujourd’hui et s’avère même plus pertinent que jamais.

The Handmaid’s Tale dépeint un monde dystopique dans lequel la religion a pris le pouvoir. Dans ce que l’on appelle désormais la république de Gilead, les relations entre les hommes et les femmes répondent à des règles très strictes. Alors que les hommes détiennent des positions de pouvoir, les droits des femmes ont été totalement abrogés. Dans cette nouvelle société, les rares femmes encore fertiles sont forcées de devenir des servantes, violées sous couvert de rituel pour enfanter.

Ce récit, profondément féministe et engagé, dépeint une vision à la fois glaçante et terrifiante d’un monde dans lequel des décisions politiques et religieuses s’avérent dévastatrices.

Après avoir lu l’œuvre de Margaret Artwood et/ou avoir dévoré l’époustouflante série de Bruce Miller, d’autres ouvrages dystopiques pourraient assouvir votre curiosité. Voici une liste de quelques livres susceptibles de vous plaire si vous avez aimé The Handmaid’s Tale.

The Book of the Unnamed Midwife de Meg Elison (2014) :

Le monde est confronté à une épidémie mondiale. De nombreuses personnes trouvent la mort, principalement des femmes et des bébés. Une sage-femme survit et se réveille dans un hôpital désert. Elle découvre alors que le monde est désormais gouverné par des hommes vils et mauvais qui violent les femmes tout en terrorisant le monde.

Une poignée de femmes ont apparemment survécu à cette épidémie, et elles ne sont pas à l’abri de clans masculins, qui, poussés par la peur, cherchent à contrôler les derniers survivants.

Pour préserver sa liberté, la sage-femme coupe ses cheveux, s’habille avec des vêtements masculins, change de nom et se fait passer pour un homme afin de voyager dans ce monde dévasté. Solitaire et méfiante, elle fera plusieurs rencontres étranges sur sa route, et découvrira qu’elle pourrait bien avoir un rôle bien plus grand à jouer.

The Book of The Unnamed Midwife est une histoire mêlant force, courage et survie dans un monde post-apocalyptique sombre et violent.

Daughters of the North de Sarah Hall (2007):

En Angleterre, la population s’est effondrée et le pays est désormais aux mains d’un gouvernement totalitaire. Les libertés ont été restreintes, et les citoyens ont été rassemblés dans des centres urbains. Ils partagent des appartements, occupent des emplois insignifiants alors que des guerres éclatent dans le monde entier.

La reproduction est contrôlée, les femmes sont équipées de dispositifs contraceptifs et ne sont autorisées à donner naissance que si elles gagnent à la loterie.

Daughters of the North raconte l’histoire d’une femme surnommée Sister. Stérilisée contre son gré, elle n’accepte pas ce monde et décide d’échapper à cette vie restrictive. Elle rejoindra la ferme isolée de Carhullan qui abrite une communauté féministe dans laquelle elle peinera à comprendre de quelle manière se rebeller contre le système.

Un roman qui traite de la répression et de la libération de la femme, tout en soulignant les thématiques importantes de la maternité, de l’avortement et de la sexualité.  

Les Fils de L’homme de P.D. James (1992) :

Le roman Les Fils de L’homme se déroule en Angleterre en 2021 et dépeint un monde effrayant dans lequel l’humanité est devenue infertile. Aucune naissance n’ayant eu lieu depuis plus de cinquante ans, l’espèce humaine s’apprête à s’éteindre.  

Sous l’autorité du dictateur et gouverneur d’Angleterre, Xan Lyppiatt, le pays sombre dans un climat de terreur. La civilisation vieillit et se décime alors que le suicide et le désespoir deviennent monnaie courante.

Théodore Faron, historien d’Oxford et cousin du dictateur, mène de son côté une vie bien solitaire. Un soir, sa vie est bouleversée lorsqu’il est approché par Julian, une femme brillante membre d’un groupuscule clandestin qui défie le pouvoir. L’existence de Théodore va basculer, ce qui pourrait bien éveiller son désir de vivre.

Le roman prend la forme d’un journal dans lequel Théodore Faron conte ses actions avec un groupe révolutionnaire, qui pourrait détenir la clé de la survie de la race humaine, afin de combattre le régime en place.

Le roman a été adapté au cinéma en 2006 par le cinéaste Alfonso Cuarón avec les acteurs Clive Owen et Julianne Moore.

La Parabole du Semeur d’Octavia E. Butler (1993) :

En 2024, les changements climatiques et les inégalités de richesse ont provoqué l’effondrement des États-Unis. Entre les mains de fanatiques religieux, le pays sombre alors dans la famine, la violence et la mort.

Dans un monde dévasté dans lequel certains tentent de survivre, Lauren Olamina, une jeune afro-américaine qui possède des capacités empathiques, vit dans une communauté fermée de Los Angeles. Lorsque sa famille est tuée, Lauren s’enfuit et s’aventure dans ce nouveau monde plongé dans la barbarie. Malgré le danger, des personnes sont prêtes à la suivre, et elle devient alors symbole d’espoir et de paix.

Ecrit en 1993, avant l’explosion du genre « Young Adult », La parabole du Semeur est un récit qui fait encore écho aujourd’hui.

Station Eleven d’Emily St. John Mandel (2016) :

Lors d’une nuit enneigée à Toronto, une grippe mortelle efface 99% de la population mondiale. Des communautés isolées essayent de survivre à mesure qu’elles reconstruisent la civilisation.

Vingt-ans plus tard, une troupe itinérante d’acteurs et de musiciens décidée à faire vivre les arts, voyage dans ce monde ravagé pour jouer du Shakespeare et du Beethoven à de petites communautés de survivants. Toutefois, l’obscurantisme ambiant pourrait bien menacer leurs espérances et la vie pour laquelle ils ont travaillé durement.

Une œuvre envoutante s’intéressant à la survie de la culture humaine et de l’art dans un monde apocalyptique.

When She Woke d’Hillary Jordan (2011) :

 L’Amérique est contrôlée par un parti de chrétiens fondamentalistes qui considère l’avortement comme un meurtre. Alors que la plupart des criminels ne vont plus en prison en raison des contraintes budgétaires, un nouveau système est mis en place. Leur peau est génétiquement modifiée pour correspondre à un code de couleur en fonction des crimes commis, le rouge correspondant aux assassins.

Naturellement, toutes ces personnes deviennent des parias sans abri et sans emploi.

Hannah Payne, une jeune femme de 26 ans, se réveille après que sa peau a été génétiquement modifiée pour être rouge. Elle est condamnée pour avoir avorté à la suite d’une relation avec un évangéliste marié. Hannah va rencontrer un groupe de rebelles qui veut l’envoyer au Canada pour sa sécurité. Elle commence alors un voyage à travers les États-Unis pendant lequel elle apprendra à devenir plus forte et indépendante.

When She Woke est un roman à propos de la découverte de soi, et qui pose les questions fondamentales relatives à la liberté et au droit à l’avortement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *