Lifestyle,  Maternité

Mon bilan de Maman de l’année 2019 !

Une autre année s’achève, et comme beaucoup de monde, je repense à tout ce qui s’est produit au cours de l’année 2019. J’essaie de retenir le meilleur et d’améliorer le moins bon pour l’année à venir, c’est d’ailleurs l’objet de l’article du jour.

Début mars 2019, j’entamais le troisième trimestre de ma seconde grossesse, et j’étais déjà bien entourée d’enfants, étant donné mon travail en crèche.
Mon congé maternité devait commencer début avril (pour une naissance estimée en mai), mais avec la « pénibilité » de mon emploi, c’est-à-dire être constamment baissée pour se mettre à la hauteur des enfants, jouer avec eux, les porter etc ; j’ai pu obtenir un congé pathologique de deux semaines prescrit par un médecin ou gynécologue.
Je vous épargne le “micmac” qui m’a permis aussi de partir plus tôt…

Je me suis donc retrouvée en l’espace d’une journée de : « Il ne me reste qu’un mois complet à tenir au travail… » à radicalement l’opposé, après avoir réussi à régler ma situation. C’est ainsi que j’ai franchi un premier cap important : la fin de ma vie active pour le restant de l’année.

Cette étape fut à la fois un choc, mais aussi une excellente nouvelle. En effet, je pouvais désormais me reposer, mais aussi et surtout, pouvoir profiter encore un peu de cette relation privilégiée avec mon premier enfant.


Cette période avec mon aîné fut bien évidemment bénéfique pour nous – les parents – mais surtout pour lui ; puisqu’elle a été le lieu d’une évolution motrice primordiale dans la vie d’un enfant : l’acquisition de la marche ! Effectivement, à ce moment-là, je le portais très souvent…
Pure coïncidence, ou ressenti de mon tout-petit sur ma soudaine accalmie et sérénité ? Il s’est enfin décidé quelques jours après le début de mon congé, à se lancer et marcher seul.

Lui qui se levait depuis plusieurs mois, quelques secondes à peine… en se tenant à un meuble pour finalement se rasseoir…comme s’il songeait que ce n’était pas le moment opportun. Il a donc eu moins de deux mois pour perfectionner sa marche, et pour profiter des derniers moments – seul avec ses parents – avant l’arrivée du bébé.

Très vite, j’ai été préoccupée par ce nouveau rôle qui l’attendait. Celui de grand frère. Comment le lui expliquer ? Comment le vivrait-il ?

On en arrive au moment fatidique, la plus importante pour nous en 2019 : la naissance de notre second enfant ! Les derniers mois ont été marqués par des contractions de braxton-hicks, des efforts physiques intenses pour m’occuper de mon premier, le père travaillant la journée.
Tout cela mêlé au fait que ce bébé que je portais en moi, a toujours été plein de surprises (du début de la grossesse à la toute fin).

En découle donc un accouchement deux semaines avant le terme et quasiment en catastrophe (cinq minutes plus tôt et j’accouchais dans la voiture). Hormis ces péripéties, l’accouchement s’est plutôt bien déroulé, on a eu un beau (gros) bébé en bonne santé !

J’ai pu enfin goûter aux joies de l’allaitement pendant six mois, ce fut donc un autre événement marquant pour ma part en 2019.

Toutefois, la présentation à la maternité du bébé à mon premier enfant était un moment que l’on redoutait quelque peu, malgré les multiples discussions et explications faites au grand durant toute la grossesse ; sur l’arrivée imminente d’un bébé dans la famille autre que lui. On se dit que ce n’est jamais suffisant… d’autant plus si jeune, la jalousie peut se manifester rapidement.

Or, c’était l’une des plus belles choses à laquelle j’ai pu assister dans ma vie : un moment plein d’innocence, de pureté et d’amour. Le regard du grand ébahi et tout sourire, penché en avant pour caresser ce petit être qui faisait de lui, dès lors, un grand frère protecteur et comblé.

Après cette période et mon congé maternité, j’ai opté pour un congé parental. Ayant deux enfants en bas âge, et la possibilité de profiter d’eux à temps plein, la question ne s’est même pas posée. Depuis cet été, et quasiment la moitié de l’année 2019, cette situation est donc effective. C’est quelque chose que je qualifierai de “gratifiant” de pouvoir s’occuper de ses propres enfants (plutôt que de ceux des autres dans mon cas), c’était donc une évidence et non plus un choix.

Cependant, il est préférable de peser le pour et le contre pour ceux ou celles qui veulent s’y consacrer, en partie ou à temps plein.
En effet, les aides versées par la Caisse d’Allocations Familiales sont plutôt maigres. Il est donc judicieux d’avoir un conjoint avec une bonne situation financière ou de se lancer dans des calculs budgétaires avec la somme allouée, pour ne pas se retrouver en difficulté chaque mois.

À partir du moment où l’on prend cette décision en toute connaissance de cause, ce n’est que du bonheur à l’état brut ! Voir grandir ses enfants, plus particulièrement lorsqu’ils sont bébés et qu’ils évoluent et changent à vitesse grand V : cela n’a pas de prix. Ce sont des moments à immortaliser le plus possible pour nous, comme pour eux. Il est important d’en garder le plus de traces possible.

Mon bilan de mère de famille pour cette année 2019 fraîchement écoulée est donc très positif. Il a pu se passer quelques petites choses déplaisantes, mais tellement insignifiantes par rapport aux événements marquants dont je viens de vous faire part, que ce n’est pas ce que je retiens.
Ma vie a bien changé, tout comme celles de mon conjoint, de mes bébés et de ma famille plus globalement.
Elle a été en fait l’une des plus belles années de ma vie.

J’aimerai d’ailleurs en profiter pour remercier les deux fondatrices de Jaïne&co Magazine – Anaïs et Jenn – car elles ont su me faire confiance alors que je n’avais jamais écrit de textes (or des études j’entends), comme je le fais ici. Elles m’ont poussée dans mes retranchements et sur un sentier que je n’aurais jamais emprunté de mon propre chef.
Alors pour ça je les en remercie énormément. Merci les filles pour votre générosité, votre sympathie, vos conseils et encouragements ! J’espère que le chemin sera long pour vous, plein d’articles, de projets, de réussite. Et que le succès continue de grandir et vous accompagne aussi longtemps que vous écrirez ! Mille mercis !

Je conclus ce post en souhaitant à tout le monde une année 2020 favorable et pleine de surprises : bonheur, prospérité, santé, amour et rencontres à chacun d’entre vous !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *