Cinéma,  Entertainment

Dil Dhadakne Do : sauvetage d’une famille à la dérive

Aujourd’hui, on repart sur une croisière, mais cette fois : pas de meurtre comme dans Alta Mar ! Promis !

À l’occasion de leur 30ième anniversaire de mariage, Kamal et Neelam Mehra décident de célébrer leur amour en mer, entourés de leurs proches ! Si leur famille semble parfaite, il n’en est rien ! Ce voyage va s’avérer être finalement une véritable thérapie, pour les parents comme pour les enfants !

Disclaimer…

Si vous êtes adeptes de films indiens, vous savez qu’ils n’ont strictement rien à voir avec ce que vous connaissez du cinéma habituel.

Les codes cinématographiques sont différents, les valeurs humaines montrées aussi. Les traditions, les coutumes sont relativement assez méconnues par les Occidentaux. Bref, soyez ouverts d’esprit et curieux ! Vous ne le regretterez pas.

Un narrateur surprenant…

Un peu comme dans Jane The Virgin, le spectateur est accompagné par un narrateur tout le long du film. Ici, il est moins drôle que dans la série citée précédemment ; mais beaucoup plus philosophe.

Très vite, on découvre que ce dernier est en fait un personnage discret mais omniprésent, Pluto : la boule de poils de la famille.

Son absence de parole réelle – immédiate – lui permet d’être le témoin privilégié de certaines scènes familiales intimes. De ce fait, grâce à lui, nous avons également accès à ces moments particuliers faisant émerger la vérité.

Derrière ce gros toutou, une voix : celle d’Aamir Khan, immense star bollywoodienne.

Un casting solide…

Très clairement, la grande force du film : c’est son casting !
Ranveer Singh, Priyanka Chopra, Anushka Sharma sont des incontournables bankables de l’industrie.
Leur présence respective n’est pas forcément synonyme de qualité, mais leur aura singulière est suffisante pour attirer le spectateur en salles.

Des scènes musicales décevantes…

En connaissant le savoir-faire bollywoodien, je m’attendais à des scènes musicales grandioses, dans des paysages magnifiques. Cliché, me diriez-vous…ce n’est pas faux, mais quand même ! Là, rien. Que nenni !

C’est assez fade. Insipide. Aucune chanson ne se démarque vraiment du lot. Allez, peut-être “Gallan Goodiyaan” pour son rythme, et encore. Dommage.

Un final attendu…

Comme dit en introduction , le mariage de Kamal et Neelam est loin d’être idyllique. Plus de gestes tendres, de mots sincères et profonds…juste de la poudre aux yeux, histoire d’épater la galerie. Cependant, cette croisière et ses périples, leur permet de renouer avec les prémices de leur romance. Le couple se retrouve (enfin !) et comprend que leurs problèmes ont grandement impacté la vie de leurs enfants.

En effet, Ayesha (Priyanka Chopra) est malheureuse avec son époux. Elle s’est unie à lui par devoir et non par envie, résultat de “magouilles” paternelles. C’est une jeune chef d’entreprise à succès, non reconnue par sa famille. Elle est – selon moi – le personnage le plus intéressant de la narration, notamment grâce à son caractère et ses convictions marqués.

Kabir (Ranveer Singh), c’est un peu le “glandeur incompris”. Le garçon qui se retrouve bloqué dans une entreprise patriarcale, dont l’avenir repose sur ses frêles épaules. Or lui, ce qu’il aime, c’est piloter !
Si ses parents souhaitent définir sa vie professionnelle, ils veulent en faire de même avec sa vie amoureuse. Mais ce dernier ne l’entend pas de cette oreille et ne compte pas se laisser faire. Encore moins lorsqu’il rencontre Farah (Anushka Sharma), à bord.

On comprend très vite l’issue de chaque arc narratif déployé. De ce fait, on peut ressentir plusieurs longueurs au cours du visionnage.
Cela n’enlève en rien l’aspect divertissant du film. On passe un bon moment.


Loin d’être un chef d’œuvre, cette production est idéale pour un après-midi pluvieux en été.
Je vous le vends mal ? Oui. Mais en même temps, on se dit la vérité ici non ? *rires*

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *