Entertainment,  Séries Télévisées

Que vaut le pilote de Mon Amie Adèle ?

Behind Her Eyes, traduit sous le nom de Mon amie Adèle,  est une mini-série britannique disponible sur Netflix depuis février 2021. Composée de 6 épisodes de 50 minutes, j’ai été happée par la bande annonce.

©Netflix

Mais alors, que vaut le premier épisode ? D’abord, petite présentation des personnages.

Les protagonistes

 Louise, David et Adèle sont les trois protagonistes de notre histoire.

Louise Barnsley est une femme divorcée et maman d’Adam, un petit garçon de 7 ans. Le père de son fils est brièvement introduit dans l’épisode pilote pour faire comprendre aux téléspectateurs que leur relation n’est pas amicale. La première scène où on rencontre Louise est la scène d’ouverture, ce qui nous montre l’importance de ce personnage dans la suite de la série.

Dr. David Ferguson est psychiatre et nouveau en ville. Par hasard, il se retrouve à discuter autour d’un verre avec Louise. Au premier abord, il est maladroit, attachant et timide. Puis… Il s’enfuit en courant. Chelou le gars.

Pas si chelou le David quand on le compare à sa femme, Adèle Ferguson. Elle, elle est cheloue. De toute façon, rien que sa coupe de cheveux, un carré très sévère avec des cheveux noirs comme l’ébène… J’me méfie !

© Netflix

Thriller psychologique ou d’horreur ?

Il faut savoir que lorsque j’ai regardé le pilote de Mon Amie Adèle, je n’avais vu que la bande-annonce. Il m’aura fallu attendre au moins trois semaines avant de m’installer devant mon écran. Même si j’avais retenu qu’il s’agissait d’un thriller, une question se pose : est-ce un thriller psychologique ou d’horreur ?

Il y a définitivement les codes du thriller psychologique avec une femme qui a clairement des problèmes mentaux, une autre qui a l’air d’avoir vécu un traumatisme qui la hante toujours aujourd’hui, et un homme dont c’est la profession de gérer ce genre de choses. Mais l’une est sa femme et l’autre est sa secrétaire !

Alors, pourquoi je parle d’un côté “horreur”. À cause des cauchemars. Les cauchemars de l’une des protagonistes sont FLI-PPANTS. Un enfant qui crie, des mains qui essaient de s’échapper des murs, l’angoisse et la peur sont montrées parfaitement par l’actrice. Après, je suis une petite nature concernant les éléments qui sont rattachés au genre horreur. La série est décrite comme un thriller psychologique fantastique. Bon, rien du genre fantastique dans le premier épisode. Un peu déçue, car moi qui adore ce genre, j’aurais pensé que j’aurais adoré avec un tel combo ! Mais non, je suis juste flippée…

La cinématographie

Alors là, niveau lumière, cadrage et esthétique de l’image, je suis FAN. Tous les plans servent l’histoire donc ils ne sont pas tous impressionnants mais beaucoup m’ont tapé dans l’œil ! Les mouvements de caméra sont doux, suivent les personnages à leur rythme, accompagnent leurs actions sans les brusquer.

On va pas se mentir, je suis amoureuse de Simona Brown qui joue Louise. Non seulement elle est sublime, mais en plus elle incarne son personnage de façon naturelle, sans nous brusquer, ce qui est un peu le but pour une actrice. Je trouve ses costumes très bien choisis, colorés sans être tape-à-l’œil, cintrés et moulants sans être provocants, classes et professionnels quand elle travaille, confortables et décontractés à la maison.

Alors qu’on a envie de faire un câlin à Louise et de discuter jusqu’à pas d’heure avec elle sur son balcon, c’est beaucoup moins la vibe qu’on ressent avec Adèle ! Toujours habillée impeccablement, elle porte surtout du blanc. Le blanc peut symboliser la pureté mais ici, ça me fait plus penser à la stérilisation, ce côté sans sentiment et sans couleur d’une vie… Chiante. Et en même temps, ce personnage est tellement perturbant et mystérieux. Femme au foyer, qu’est ce qu’elle fait de ses journées, habillée en blanc dans son immense maison ?

© Screenshot

J’ai envie de continuer cette série car la fin du pilote a piqué ma curiosité. Cependant, avec des épisodes de 50 minutes et peu de temps à accorder aux séries dans mon emploi du temps, je ne suis pas sûre de la binge-watcher.

Et vous, avez-vous vu Mon Amie Adèle ? Allez-vous vous laisser tenter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *