News

Nos bilans personnels 2020, et projections pour 2021

Ici, nous n’aimons pas les résolutions.
Il n’en sera donc pas question dans cet article. Nous, on préfère parler “bilans personnels” et “projections”. Cela évite toute pression ou sentiment d’échec si l’une d’entre elles ne se concrétisent pas.

Voici donc nos bilans personnels de 2020, ainsi que nos projections pour l’année 2021 !


L’année 2020 vue par Alex’

© Roselyn Tirado, Unsplash

Ce début d’année a été marqué par un premier confinement dès le mois de mars. Étant moi-même en congé parental (et donc à la maison), j’ai été rejoint durant quelques semaines par mon conjoint qui a été en chômage partiel. Au lieu de penser au « négatif » de cette situation, nous avons fait le choix de nous focaliser sur le côté positif ! Le papa a passé plus de temps avec ses enfants et avec nous de manière générale.
Pour ma part, j’ai décidé de remettre la maison « en état » et de réagencer l’espace. J’ai rafraîchi toutes les peintures de la maison, reverni tous les volets, j’ai vendu certains meubles un peu trop volumineux. J’en ai profité pour en racheter d’autres d’occasion que j’ai pu « retaper » avec l’aide de mon père après le confinement. Nous avons aussi tout simplement déplacé des meubles (c’est un changement simple mais qui permet de voir la pièce sous un angle différent). J’ai également fait du tri dans tous nos dressings (ceux des enfants, de mon conjoint et le mien) pour faire du vide et donner aux associations ou vendre sur internet. J’ai vidé entièrement la cave pour la ranger en repartant à zéro. Tout cela est hyper satisfaisant ! On se sent beaucoup mieux dans son petit cocon familial ! Ce sont des petites choses que je voulais mettre en œuvre depuis un moment, mais je n’ai jamais vraiment pris le temps de les faire. Mission désormais accomplie !

J’ai aussi mis ce temps à profit pour préparer des repas “maison” plus souvent. D’ailleurs, j’en profite pour me lancer dans des recettes – dans lesquelles je ne me serais jamais aventurée il y a quelques années encore – trouvées sur le net et que je n’osais jamais reproduire car je les jugeais trop difficiles pour moi, voire trop laborieuses. Et bien, moi qui détestais au plus haut point faire la cuisine mais qui désirais manger moins de conserves, de surgelés ou même de pâtes, je me suis laissée gagner par l’envie et le plaisir de manger des plats faits maison ! Quel plaisir de savoir ce que l’on a dans notre assiette : on savoure davantage son repas. Idem pour les gâteaux, moi qui suis très “desserts” mais surtout trèèèès “chocolat”, je voulais autre chose que les éternels et traditionnels moelleux ou fondants. Alors régulièrement, je me mets au défi de tester un nouveau gâteau, il y a quelques fois des ratés mais lorsque cela fonctionne c’est une satisfaction de déguster une nouveauté. Ce qui est sûr, c’est que les trois mecs de la maison n’en sont pas mécontents et que mon livre de recettes s’étoffe peu à peu.

Aussi, je me suis remise au dessin. J’ai toujours recopié des modèles étant petite, mais avec les études et la vie en général, j’ai laissé ça de côté bêtement, alors que c’est toujours resté dans un coin de ma tête. Par conséquent, en cette période, j’ai pris le parti de ne plus me mettre de barrières et de m’y remettre doucement mais sûrement, en prenant le temps de dessiner de façon régulière dès que l’envie se manifeste. C’est aussi le cas pour l’écriture sur ce blog, ce n’est pas tous les jours que j’y consacre du temps (loin de là), mais de temps en temps, je me pose le soir lorsque mes petits dorment pour écrire deux trois heures d’affilée. C’est un exercice que j’apprécie de plus en plus. Cela me vide un peu l’esprit et me plonge dans un tout autre domaine qui n’est pas le mien à la base. Cela m’incite à « explorer » et prendre conscience de certaines choses. Ainsi, avant d’écrire ce bilan 2020, j’ai réfléchi à ce que j’avais réalisé cette année : « Rien de spécial, je suis restée à la maison avec mes enfants, mais personnellement je n’ai rien accompli. ». Voilà ce que je me suis dit en premier lieu. Et en creusant 10-15 minutes, j’ai réalisé qu’au final je m’étais lancée dans des projets personnels, que j’avais fait des choses pour moi-même, en mettant donc entre parenthèse mon rôle principal de maman. Véritablement je ne m’en serai pas rendue compte sans avoir eu à écrire cet article, ce qui me fait donc réaliser que ce blog a donc véritablement un rôle pour moi.

2020, année anxiogène à souhait, a pourtant été le moment où j’ai décidé de laisser tomber les barrières que je dressais devant moi. Mes envies ont pris le dessus. J’ai accordé plus de temps aux gens que j’aime, mais aussi à moi-même : ce sont les clés de mon bonheur !

Pour ce qui est de mes projections personnelles pour l’année 2021, elles sont nombreuses ! Première préoccupation : me (re)trouver un travail après presque deux ans de congé parental. Il faut aussi que je fasse l’acquisition d’une nouvelle voiture (la mienne ayant rendue l’âme il y a un an et demi), afin de pouvoir concrétiser ce premier objectif.
Il y a aussi la question de la garde de mon deuxième enfant, qu’il va falloir que je résolve rapidement. Enfin, sur une note plus joyeuse et pour changer de 2020, j’aimerais aussi que l’on puisse partir en vacances en France, pour voir la famille et les amis qui nous manquent, ou qui n’habitent pas à côté. Ce serait vraiment une superbe parenthèse !

L’année 2020 vue par Zoé

© Brianna Santellan, Unsplash

2020 a été une année compliquée pour plus d’un. Je ne me plains pas de ma situation. Même si elle était stressante, elle n’était ni dangereuse, ni désespérée. J’ai appris à mieux me connaître, à savoir ce qui me fait du bien et à m’affirmer quand il le faut. Je ne le dirais jamais assez, mais se connaître et assumer ses choix dans la vie, c’est important ! Même si on se plante, même si on a joué un coup de poker qui n’était pas le bon. On tombe puis on se relève.
Tomber, c’est “la honte”. Je ne le vois plus comme ça. Tomber, aujourd’hui pour moi, c’est avoir essayé. Se relever, c’est difficile mais on peut être fier de l’avoir fait.
2020, c’est aussi l’année où j’ai trouvé un travail. Un premier qui s’est terminé avec le premier confinement, et un deuxième qui n’est pas encore validé (période d’essai oblige). Alors j’attends, je me donne à fond et je croise les doigts. Mais j’ai un logement et des nouveaux amis très chouettes, dans une nouvelle ville au bord de l’océan, et ça c’est trop bien ! 

Vous savez ce que je vais principalement faire en 2021 ? Préparer mon mariage ! Car oui, je me marie en 2022 et ça va vite approcher !
J’aimerais aussi m’investir un peu plus dans certaines actions pour l’égalité homme-femme et dans la communauté LGBTQ+. Ouais je vais être appelée la “reloue-féministe-bisexuelle-qui-casse-les-bonbons-à-tous-les-repas-de-famille”, mais je m’en fous en fait. Si se battre pour la liberté de tous, c’est ça, et ben je le fais !
Et puis évidemment continuer à trouver le temps d’écrire pour Jaïne&Co. Cela a été une grande partie de ma vie en 2020. Depuis que je travaille à plein temps, j’ai du mal à trouver le temps d’écrire autant d’articles qu’en début d’année. Ça me frustre, mais je me dis que c’est la vie. Jenn et Anaïs sont hyper compréhensives et me disent tout le temps “Ne t’inquiètes pas, rien ne presse !” En 2021, je souhaite que le blog décolle, qu’on aille toutes ensemble sur la lune avec elles-deux et Alex, et qu’on puisse dire à tout ceux qui n’y croyaient pas : on l’a fait et on est fières !

L’année 2020 vue par Anaïs

© Elizabeth Camp, Unsplash

Tout avait pourtant si bien commencé…C’était décidé, 2020 serait l’année des voyages et du focus sur ma vie privée. Niveau timing, je pense que je ne pouvais pas choisir pire ! J’ai tout de même eu la chance de découvrir Séville en février, et cela reste à ce jour l’un des plus beaux voyages de ma vie d’adulte.
Si à cette époque j’avais la tête dans les nuages, je peux vous garantir qu’à mon retour, la réalité n’a pas attendu bien longtemps avant de m’assommer au sol.
J’ai enchaîné galère après galère. Avec cette sensation que la vie s’acharnait sur les miens. Accidents, cambriolage, projets contrariés voire annulés…nous avons absolument tout eu ! Pour la première fois, je me suis sentie à plat émotionnellement. Accablée. Vide.
Pourtant, nous n’avons jamais baissé les bras. Nous avons affronté chaque étape, ensemble ; en se relevant un peu plus fort à chaque fois. J’ai découvert ma force intérieure et mesuré plus que jamais ma chance d’être si bien entourée.
Malgré le contexte dramatique que l’on connaît, j’ai accueilli chaque confinement comme une bénédiction. Ces pauses radicales dans un quotidien au rythme effréné, ont été salvatrices en tous points. Être auprès de mon noyau familial, me focaliser sur mon bien-être, écrire, lire…j’ai savouré chacun de ces instants.
Alors oui, comme beaucoup, j’ai l’impression d’être figée dans un monde parallèle en voyant mon existence et le temps filer à toute vitesse, sans en profiter. C’est frustrant, parfois douloureux, mais nous sommes VIVANTS. Et je crois que c’est cela le plus important. Nous ne rattraperons pas tous ces mois perdus, mais nous pouvons préparer l’avenir et s’assurer qu’enfin nous croquerons la vie à pleine dents.

2021 est pour moi le signe de renouveau. Le besoin viscéral d’entreprendre plusieurs projets, conduisant à un épanouissement – autant professionnel que personnel – TOTAL et COMPLET. Les batailles seront longues, mais elles seront menées ardemment, avec la patience comme clé.
Ainsi, j’aimerais faire tomber toutes les barrières qui m’emprisonnent dans mes peurs, mes doutes et mon manque de confiance en moi. J’ai tendance à me concentrer davantage sur mes défauts que sur mes qualités. Il est grand temps que cela change, et que “je rallume enfin les étoiles”.
Enfin, je souhaite de tout cœur que 2021 soit synonyme de réussites et de nouvelles initiatives pour ce blog qui, à bien des égards m’a apporté bonheur et satisfaction au cours de l’année passée. Jaïne&Co a été une réelle bouée de sauvetage dans les moments sombres. Je suis si fière de notre travail et de cette équipe. J’en profite pour remercier d’ailleurs chaleureusement, toutes celles et tous ceux qui nous suivent aussi fidèlement. Merci pour vos messages qui nous réchauffent le cœur à chaque fois.

2021, nous comptons tous sur toi !
Puisses-tu être douce, belle, vectrice d’espoir et de nouvelles aventures !

Bonne Année 2021 !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *