Lifestyle

Devenir végétarienne pour des raisons écolos

En novembre 2018, le mouvement On est prêt a lancé une série de défis écolos pendant trente jours. À la fin de ces trente jours, ils proposaient d’adopter définitivement l’une des initiatives proposées. Et je n’ai pas choisi la plus facile…

Je suis végétarienne depuis novembre 2018, c’est-à-dire que je ne mange plus de viande ni de poisson. 

Je ne suis pas vegan car je continue à manger des œufs et du fromage. Mais je ne suis pas pesco-végétarienne non plus car je ne mange pas de poisson. Comment ça toutes ces étiquettes vous donnent mal à la tête ?

Les différents végétarismes 

Le végétarisme : ne pas manger de viande, ni de poisson

Le végétalisme : ne manger aucun produit d’origine animale (adieu produits laitiers et œufs)

Le véganisme : ne manger aucun produit d’origine animale, ni en porter (cuir, laine, soie… bye bye !)

Le pesco-végétarisme : ne pas manger de viande, mais le poisson c’est bon !

Le pollo-végétarisme : volaille okay, mais pas d’autres viandes et pas de poisson

Le flexitarisme : réduction de sa consommation de viande et de poisson sans se priver

Essayer de réduire mon empreinte carbone

Pendant des années, j’ai vécu à Los Angeles aux États-Unis. Et vous connaissez le défaut principal de Los Angeles ? On ne peut pas se déplacer sans voiture. Aller prendre un café ? On prend la voiture. Aller se promener ? On prend la voiture. Aller prendre le courrier ? On prend… Ah non ça c’est bon, on peut le faire à pied. Mais vous avez compris le principe ! 

J’ai donc eu une empreinte carbone très élevée à cause de mes déplacements en voiture. J’ai cherché une façon de compenser via le végétarisme. En France, la viande et le poisson représentent plus de 50% des émissions de gaz à effet de serre de notre alimentation. Je ne vous parle même pas de ce pourcentage aux États-Unis, grands amateurs de viande !

Est-ce que ça a été difficile ?

Je ne mangeais pas beaucoup de viande à la base. Donc ne plus en manger du tout ne m’a pas gênée. En revanche, j’adore le poisson. Donc il a été difficile de dire “non” à une bonne sole meunière ou un délicieux dos de cabillaud. 

Pendant les apéros, la charcuterie est toujours présente. Elle est là, elle vous tend les bras… J’ai trouvé la technique de manger avant un apéro pour être rassasiée et ne pas me laisser séduire par une tranche de saucisson. 

Il faut savoir qu’à Los Angeles, les végétariens sont nombreux. Depuis des années, tous les restaurants proposent plusieurs options végétariennes, des laits végétaux de toute sorte sont disponibles dans tous les cafés, et les supermarchés proposent un grand choix de produits végétariens et vegan. Le végétarisme est entré dans la culture californienne.

Cependant, en rentrant à Paris en 2018, j’ai eu du mal à trouver des plats végétariens au restaurant. Les cafés ne proposaient pas de laits végétaux (je ne suis pas vegan mais j’adore le lait d’amande…), et pour attraper un sandwich végétarien à la boulangerie il fallait se lever tôt. De plus, ma famille et mes amis n’ont pas tous compris le principe. Non merci, je ne veux pas d’un steak tartare pour mon anniversaire. 

Oh elle a juste une phase végétarienne.”
Pas une phase.”

Cependant pas d’inquiétude ! Le végétarisme est en train de rentrer dans les mœurs françaises et les options fleurissent de partout, et ça c’est trop bien !

Mais, et les carences alimentaires ?

Les fameuses ! Les célèbres ! Ma mère m’en parle souvent car elle est très inquiète que je ne puisse pas avoir d’enfant à cause de ça. Mais ce n’est pas dans mes plans, donc on se calme.

Alors il se peut que les végétariens et les végétaliens aient des carences en fer, zinc, calcium, acides gras omega-3, vitamine B12 et D. À vos souhaits. Tant de carences peut être dangereux pour la santé. Donc il faut faire attention et adapter son alimentation pour les éviter.

Les légumineuses sont devenues des invitées régulières dans mon assiette, avec les œufs et le fromage. Lorsque je me sens faible, je sais que mon corps réclame du fer et je prends des compléments alimentaires. Attention, je connais mon corps et c’est pour ça que je prends mes compléments alimentaires quand j’en ressens le besoin. Ne faites pas n’importe quoi non plus, on ne peut pas vivre seulement en ingérant des petits gélules. 

Changer son régime alimentaire doit se faire en connaissance de cause. Vous pouvez demander l’avis d’un nutritionniste ou d’un diététicien si vous ressentez le besoin d’un avis professionnel. Il y a aussi beaucoup de sources d’informations sur internet.

La maltraitance animale

Le végétarisme est aussi souvent associé à la maltraitance animale, je ne le nie pas ! Il est vrai que beaucoup de végétariens ont choisi ce régime alimentaire comme protestation contre la violence envers les animaux. Un exemple tout bête : le personnage de Phoebe dans Friends ! Mais étrangement, pas moi. Pourtant non merci, je ne prendrais pas de côtelettes d’agneau.

Joyeux journée de meurtre de dinde inutile !
©Friends

Je ne suis évidemment pas pour la violence envers les animaux, et je pense que les abattoirs devraient être surveillés de plus près. En effet, la loi française les oblige à éviter toute souffrance animale (d’où des techniques d’étourdissement avant mise à mort) mais cette loi n’est pas respectée par tous. Mais mon avis personnel reste que l’être humain est une espèce animale omnivore et que manger un animal n’est pas une pratique barbare. En revanche, la technique de mise à mort de l’animal peut l’être, et c’est cela qu’il faut changer.

Si vous voulez vous mobiliser contre ça, vérifiez la provenance de la viande que vous achetez et renseignez vous sur les techniques des abattoirs.

Est-ce que je suis devenue une pro-veggie qui embête ses amis qui adorent la viande ?

Nop ! 

Tu fais toi chou ! Tu fais toi !

J’ai choisi ce régime alimentaire pour une raison qui m’est personnelle. Je ne demande à personne autour de moi de devenir végétarien. Je ne fais pas les gros yeux quand on apporte une énorme côte de bœuf à table. Je ne râle pas s’il n’y a pas de choix végétarien dans un restaurant (par contre je crève la dalle en sortant…).

L’Homme mange de la viande depuis des milliers d’années. Nos corps en ont besoin. Nous pouvons remplacer les protéines animales par des protéines végétales, mais cela ne convient pas à tout le monde.

Pour moi, chaque individu devrait choisir en toute connaissance de cause son régime alimentaire. Là où je grince des dents, c’est quand je vois des parents végétariens ou végétaliens imposer leurs régimes alimentaires à leurs enfants. Car les carences alimentaires chez un adulte ne déclenchent pas les mêmes choses chez un enfant. Mais c’est un autre débat !

En attendant, je suis végétarienne pour des raisons écolos, et je n’oblige personne à me suivre ! Mais non merci, vraiment, pas de poulet rôti à midi.

Peter Dinklage est végétarien. Toute la viande qu’il mange
pendant la série n’en est pas. C’est du tofu.

Et vous, quel est votre régime alimentaire ?

Un commentaire

  • D

    Très bon article, j’ai appris plein de choses :-). Dans la liste des végétarismes j’en connais un autre : une personne qui ne mange que ce qui n’a pas yeux (ni viande ni poisson ni crustacés mais coquillages oui…).
    Bravo en tout cas !
    D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *