Books

Rendez-vous au café du bonheur : un roman positif et dépaysant

En décembre, l’équipe découvrait la box littéraire mensuelle La Kube.
Dans la Majuscule se trouvait le dernier roman de Lucy Diamond : Rendez-vous au café du bonheur.

L’auteure, un brin baroudeuse, se lance dans l’aventure de l’écriture, en simultanée de ses premiers pas dans la maternité.
Elle compte désormais douze romans publiés, dont The Beach Café (mentionné précédemment) paru en 2016.

Si la plume de Miss Diamond m’était inconnue jusqu’alors, je dois admettre avoir été plutôt séduite par son style. Il ne serait pas impossible que je succombe à d’autres de ses écrits prochainement.

© Lucy Diamond (Sue Mongredien), Chicklit

De quoi ça parle ?

Evie Flynn, jeune trentenaire, est en couple avec Matthew depuis plusieurs années. Ils n’ont pas d’enfant ensemble, mais elle est l’heureuse belle-mère de Saul, un petit garçon des plus attachants.

Mouton noir de sa famille, elle ne fait rien comme ses sœurs aux airs parfaits. Vie professionnelle instable, couple à la dérive ; rien ne semble totalement combler notre héroïne.


La perte de sa tante adorée Jo, ne vient rien arranger à la situation. Pourtant, c’est précisément à partir de ce moment que sa vie va prendre une magnifique tournure inattendue.

Cornouailles, mon amour…

Après avoir lu Les ours mal léchés s’apprivoisent toujours à Noël, de Valentine Stergann ; j’étais déjà conquise et envieuse de découvrir réellement cette contrée anglaise. Autant vous dire qu’avec le roman de L.Diamond, j’ai fini par être définitivement convaincue qu’il fallait que ce voyage se fasse.

Jo, la défunte tante, était l’heureuse propriétaire du Café de la plage à Carrawen Bey. Une petite institution familiale et chaleureuse, autant en hiver qu’en été.
Les descriptions de la baie, faites par l’auteure, sont particulièrement immersives et reposantes. Lumières, sons, textures des vagues, du sable et du ciel : tout y est détaillé minutieusement. Un régal pour l’imaginaire !

©GIPHY

Un souffle d’optimisme…

Evie se retrouve du jour au lendemain propriétaire de ce café en bord de mer, alors même qu’elle n’a aucune notion en la matière.
De maintes fois, la question se pose : doit-elle vendre l’établissement de sa tante ? Ou prendre le relai, afin de faire perdurer le travail d’une vie ?

Peu importe les sacrifices, la jeune femme ne peut nier son fort attachement au Café de la plage. Elle prend donc une décision radicale, qui bouleverse son existence.

Ne serait-ce que parce que notre héroïne est l’incarnation même “de la prise de risque” et du “suivre son cœur” ; je vous recommande vivement cet ouvrage. Elle ose, elle y croit, sans jamais se retourner ou avoir de regrets : typiquement le genre de “good vibes” dont on a besoin actuellement.
Ce café devient le projet de sa vie. J’ai adoré toute la créativité et l’enthousiasme qui émanent d’elle à travers lui.

Autre élément touchant : l’aspect social mis en lumière au fil des pages.
Carrawen Bey s’avère être un petit village où les mots d’ordre sont le partage et la solidarité. On se plaît à se projeter au sein de cette communauté.
Un vrai souffle d’air frais en période de distanciations sociales.

Cerise sur le gâteau, la jolie petite romance vécue par Evie. Il ne s’agit pas de la plus belle histoire d’amour que vous lirez, mais elle reste agréable à découvrir. Elle insuffle, elle aussi, beaucoup d’espoir et d’optimisme.

Un tout petit hic ?

Vraiment pour pinailler, quelques longueurs sont à noter. Rien de bien dramatique, mais il est vrai que l’auteure s’attarde parfois trop longuement sur des éléments sans réelle importance.
J’aurais aussi beaucoup aimé une exploration plus poussée de la romance proposée, mais c’est l’amoureuse de l’amour qui vous parle, donc bon.


Si vous cherchez un livre pour accompagner votre été, je ne peux que vous recommander chaleureusement Rendez-vous au café du bonheur, de Lucy Diamond.
C’est bienveillant, positif et frais, vous allez vous régaler !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *