Humans

Confin’Love : un podcast tout doux à écouter chez vous

Décidément, rien n’arrête Constance Chenot et cela, pour notre plus grand plaisir !
Nous la recevions il y a plusieurs mois, pour inaugurer notre rubrique Humans. Elle était à l’époque à la tête d’un podcast ambitieux : Let’s Talk About. Qu’est-elle devenue depuis ?
Et bien vous allez voir que cette jeune femme, aux idées foisonnantes, n’a pas fini de vous épater !


Jaïne&Co : Bonjour Constance, nous sommes ravies de te retrouver sur notre blog pour évoquer ton tout nouveau podcast, créé durant ce second confinement.
Avant cela, peux-tu nous dire comment se porte LTA (Let’s Talk About) ?

Constance : Hello les filles ! Déjà un grand merci à vous de m’avoir proposé cette deuxième interview, je suis vraiment contente de vous donner des nouvelles de mes projets !

Alors LTA se porte plutôt bien dans l’ensemble. Depuis notre dernière discussion, il y a un an, pas mal de choses se sont passées ! J’ai notamment lancé un blog associé au podcast en février. J’y parle bien évidemment des mêmes sujets.
Depuis septembre j’ai également pu collaborer avec deux rédactrices bénévoles, ce sont vraiment deux perles qui me sont d’une aide précieuse. En août, j’ai sorti mon premier ebook de développement personnel et je suis officiellement devenue entrepreneuse dans la foulée.

Voilà – dans les grandes lignes – les news principales concernant LTA !

Jaïne&Co : Comment as-tu vécu ton premier et ton second confinements ? As-tu senti une différence d’appréciation entre les deux ? (inspiration, angoisse, remises en question)

Constance : Complètement ! J’ai vraiment senti une différence. Autant pendant le premier confinement, j’étais globalement assez sereine, autant le deuxième a été plus compliqué mentalement.

En début d’année, je venais tout juste de lancer le blog et j’étais en pleine écriture du e-book. J’avais des objectifs assez définis dans l’ensemble et surtout beaucoup de motivation ! Le premier confinement ne m’a pas touchée tant que cela au final et j’ai réussi à sortir énormément de contenu. Pendant l’été, j’ai commencé à ralentir doucement, je m’étais rendue compte que j’épuisais inconsciemment ma créativité, si je ne prenais pas soin de moi. Pour être tout à fait honnête, j’ai eu une grosse déception amoureuse fin 2019 et je me suis noyée dans le travail pour m’occuper l’esprit. Eh oui, quand on est entrepreneuse, notre santé mentale a un impact direct sur notre travail !
C’est seulement cet été que j’ai commencé à faire attention à mon énergie. Le deuxième confinement a été bien plus difficile mentalement et source de pas mal de remises en question autant professionnelles que personnelles…Cela a bien évidemment eu un impact sur LTA. Je me suis autorisée à faire quelques pauses dans ma production de contenu. Je me sentais complètement drainée. LTA me demande effectivement beaucoup d’investissement, de temps, d’énergie et d’argent. Dès l’annonce du reconfinement, j’ai eu l’idée de créer un nouveau podcast, Confin’Love, et de mettre LTA de côté pour souffler un peu. Ça a été un véritable élan de renouveau dans ma créativité !

Jaïne&Co : Comment est né Confin’Love dans ton esprit ? Peux-tu nous en expliquer le concept ?

Constance : Le soir même de l’annonce du reconfinement par le président, le 28 octobre, j’ai eu l’idée de Confin’Love littéralement devant le discours. J’étais sur Twitter au même moment, je sentais vraiment une grosse vague de lourdeur et de ras-le-bol global. Une grosse partie de mon audience étant étudiante (en tout cas relativement jeune), j’ai senti aussi pas mal d’angoisse suite à l’annonce du deuxième confinement.
J’ai alors eu l’idée de créer un podcast dont le concept serait de sortir un nouvel épisode tous les soirs, dans lequel un auditeur me raconte sa plus belle histoire d’amour ou d’amitié. J’en parle alors sur Twitter et le concept a immédiatement plu. J’ai même reçu un premier témoignage le soir même alors que je n’avais encore rien démarré officiellement ! Le but avec ce podcast était de créer une petite bulle d’amour et de douceur dans une période difficile … et je crois qu’il a bien joué son rôle !
Il a tellement bien fonctionné, que je ne peux que continuer l’émission après le déconfinement.

Jaïne&Co : Est-ce que ton travail autour de ce podcast s’apparente à ce que tu fais pour LTA ? Ou au contraire, ce sont des méthodes de travail complètement différentes ?

Constance : C’est une excellente question car effectivement, la méthode de travail est absolument différente !
Pour LTA, je rédige à l’avance tout mon script, c’est d’ailleurs ce qui me prend le plus de temps et d’énergie. C’est aussi pour cela que j’ai réduit ma fréquence de sortie à un épisode toutes les deux semaines.

Avec Confin’Love, le défi était complètement différent ! Je voulais absolument ne pas avoir de script à écrire pour chaque épisode et j’avais la contrainte de sortie quotidienne. J’ai donc décidé d’enregistrer une intro et une outro à l’avance, que je place à chaque début d’épisode, cela me fait gagner du temps à l’enregistrement. Le générique a été très facile à faire car c’est un extrait de l’un de mes films préférés (À bout de Souffle, 1960). En ce qui concerne les histoires, le fait que j’ai juste à lire ou à placer le MP3 dans le montage me fait gagner, encore une fois, un temps précieux. Tous mes commentaires sont enregistrés sur le vif et j’adore découvrir le témoignage en même temps que je fais le montage ! Bref, je peux beaucoup plus facilement planifier des épisodes à l’avance et m’organiser.

Jaïne&Co : Quelle(s) histoire(s) t’a/ont le plus touchée ?

Constance : Oh, c’est difficile comme question… Beaucoup de témoignages m’ont fait sourire et m’ont même fait du bien ! Même si j’en reçois assez peu, je suis toujours très touchée par les témoignages envoyés par des hommes, peu importe l’âge. Ça casse vraiment le cliché de “l’homme viril” (au sens négatif et poker-face du terme), je pense que tout le monde adore ça ! Sinon, je dois dire que l’épisode 7 a fait couler pas mal de larmes, dont les miennes. Mais si je devais faire un top 3 sans spoiler les histoires je dirai : l’épisode du  17/11 (le plus drôle selon moi),  l’épisode du 21/11 (le plus poétique) et enfin le 30/11 (celui qui mérite d’être adapté en film). Mention spéciale pour celui du 29/11, c’est un de ceux dans lesquels je me suis le plus retrouvée. 

Jaïne&Co : As-tu été confrontée à des difficultés particulières en créant ce podcast ? Je pense notamment à l’absence de témoignages masculins au commencement de Confin’Love.

Constance : Honnêtement, tout s’est fait très naturellement avec ce podcast, je n’ai pas eu de difficultés en particulier. Comme je le disais, le public féminin a été très vite réactif. Il est vrai que les témoignages masculins sont toujours bien plus timides que les féminins, mais quand j’en reçois, ils sont vraiment toujours super ! Le plus dur c’est d’être le premier à se lancer !

Jaïne&Co : Comment expliques-tu la pudeur de l’Humain lorsqu’il est question de sentiments ? Pourquoi avons-nous autant de mal à nous exprimer sur le sujet ?

Constance : Je ne suis pas du tout psychologue. Moi-même très privée sur mes émotions, je comprends totalement qu’on puisse être pudique sur ses sentiments. Je pense qu’ils sont ce que l’on a de plus intime, tout le monde n’est pas prêt à les exposer, même à la personne que l’on aime. Sûrement la peur de se faire rejeter, j’imagine ? Se rendre compte qu’on aime plus une personne qu’elle ne nous aime peut faire très mal. Exposer ses sentiments à quelqu’un, c’est aussi une grande preuve de vulnérabilité. Je ne pense pas que les hommes expriment moins leurs sentiments que les femmes par exemple, je pense juste qu’ils les témoignent d’une manière différente. Pour être tout à fait honnête, je ne sais même pas si je serai capable de témoigner un jour dans Confin’Love … J’espère pouvoir sortir de ma zone de confort un des ces jours (si je trouve une bonne histoire à raconter) !

Jaïne&Co : Quels retours as-tu eus après presque un mois de vie ?

Constance : J’ai régulièrement des retours positifs sur le podcast, je crois qu’il fait vraiment du bien aux auditeurs ! D’ailleurs, plusieurs participants m’ont dit que ça leur avait fait du bien de témoigner pour conscientiser certaines émotions. Il m’a été demandé plusieurs fois de publier certaines histoires à des dates particulières, pour faire par exemple une surprise à la personne mentionnée dans l’histoire, ou bien pour l’anniversaire d’un couple etc. Je sais que pas mal d’auditeurs versent des larmes en écoutant le podcast, ça me fait toujours bizarre de voir qu’il touche autant les gens. En tout cas, que du positif jusque là !

Jaïne&Co : Que t’apporte Confin’Love personnellement et professionnellement ?

Constance : Le podcast a tellement bien fonctionné dès les premières semaines que je peux déjà le soumettre à un programme de monétisation, chose que je n’ai jamais pu faire avec LTA. C’est vrai que ça peut sembler très terre-à-terre comme préoccupation mais ça m’a vraiment fait du bien de voir un projet fonctionner presque immédiatement à sa sortie. D’autant plus que j’aimerais vraiment pouvoir vivre du podcast un jour. J’ai vraiment repris confiance en ma capacité d’organisation, de création et puis mon audience m’a découvert sous un autre jour. J’ai même décidé de me lancer dans le coaching et l’accompagnement de création de podcast depuis peu. Jusqu’ici, tout se passe très bien !

Jaïne&Co : Tu as décidé de prolonger Confin’Love après le déconfinement : pourquoi ?

Constance : Confin’Love est un trop beau projet à mes yeux pour l’arrêter aussi rapidement. Les auditeurs ont l’air également d’y être vraiment attachés. Je pense tout simplement que j’arrêterai le podcast le jour où je n’aurai plus de témoignages à diffuser. Le podcast s’arrêtera alors de lui-même !

Jaïne&Co : Comment peut-on t’aider dans ton travail/ton entreprenariat ?

Constance : Oh merci de poser la question ! Si vous voulez soutenir vos podcasteur-euses préféré-es, le meilleur à faire est toujours de partager vos épisodes favoris sur vos réseaux. C’est bête mais ça aide vraiment ! Le monde du podcast est encore assez méconnu du grand public, donc c’est vraiment l’ un des meilleurs moyens de faire connaître ce milieu ET EN PLUS d’illuminer la journée d’un créateur !
Si vous avez Apple Podcast, ça aide vraiment beaucoup aussi pour le référencement de laisser un avis et une note.


Un grand merci à Constance pour son temps et sa confiance. Chaque fois, c’est un vrai bonheur d’échanger avec toi.
Nous te souhaitons de multiples aventures épanouissantes, à succès !
Longue vie à Confin’Love !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *