News

LGBTQIA+ : quézaco ?

En tant que femme bisexuelle, je fais partie de la communauté LGBTQIA+. J’ai appris la signification de chacune de ces lettres au-fur-et-à-mesure de mes rencontres et de mes différentes lectures. J’ai tenu à m’informer, à parler, à comprendre la définition “officielle” et à écouter le ressenti des personnes concernées.

Une question qui revient souvent lors de conversations sur mon coming out est “Mais qu’est ce que tout ça signifie ?“. Alors, chers lecteurs et lectrices de Jaïne&Co, parlons en ensemble.

© Jasmin Sessler, Pixabay

Déjà, orientation sexuelle ou identité sexuelle ?

Petites définitions qui nous viennent de l’Encyclopédie Larousse :

Orientation Sexuelle : La définition de l’orientation sexuelle a évolué avec le temps. Elle correspond aujourd’hui à l’une des composantes de l’identité sexuelle au même titre que le genre ou le rôle sexuel.

Identité Sexuelle : Sentiment d’être un homme ou une femme ou autre.

Maintenant que c’est clair, allons-y !

L comme Lesbienne

Une femme lesbienne est une femme qui aime les autres femmes et qui est attirée sexuellement par les autres femmes.

Attention, comme pour les hétérosexuels, une femme lesbienne n’est pas attirée par TOUTES les femmes. J’ai eu des interactions malheureuses avec des camarades de classes à l’université. Persuadées que j’allais les forcer à je-ne-sais-quoi, elles refusaient de s’asseoir à côté de moi. Certaines étaient gênées quand je parlais de ma petite-amie et d’autres me rabâchaient les oreilles en me disant à quel point c’est cool un mec… Ça s’appelle de l’homophobie.

©The L Word

G comme Gay

Ici, le mot Gay est utilisé pour représenter les hommes qui aiment les hommes et qui sont attirés sexuellement par les hommes. Cependant, on peut aussi dire d’une femme lesbienne qu’elle est gay.

B comme Bisexuel/le

Quelqu’un de bisexuel est attiré sexuellement et émotionnellement par les hommes et les femmes. Comme moi !

La question qui revient le plus souvent pour les personnes bisexuelles est “Mais comment tu peux être attiré(e) par les deux ? Il faut choisir, tu ne peux pas aimer les deux !” Ça, c’est la biphobie. Malheureusement, la biphobie est commune chez les hétérosexuels mais aussi chez les homosexuels. J’ai déjà eu droit à “Je ne sors pas avec quelqu’un qui aime autant les mecs que les femmes” (en moins poli…).

T comme Transgenre

J’ai déjà écrit un article sur ce sujet avec le coming out de Nikkie Tutorials.

“Vous n’avez pas besoin d’un utérus pour être une femme.”

Une personne transgenre est un homme ou une femme qui est né/e dans le corps du sexe opposé. Il y a celles qui sont MtF (male-to-female), nées dans un corps masculin mais qui sont des femmes. Et ceux qui sont FtM (female-to-male), nés dans un corps féminin mais qui sont des hommes.

Le terme “transsexuel” est un terme à ne plus utiliser, étant considéré comme désuet et insultant.

Q comme Queer

Mais qu’est-ce qu’une personne queer ? Repartons du début déjà. Queer est un mot anglais insultant envers les personnes LGBT. Pour s’en défendre, la communauté s’est appropriée le mot et c’est bien chouette !

Une personne queer est quelqu’un qui n’est pas hétéronormé ou cisnormé. C’est encore flou ? Quand quelqu’un se dit queer, c’est qu’il/elle/iel ne se reconnaît pas dans l’hétérosexualité et/ou qu’il/elle/iel ne se considère pas d’un genre défini.

J’ai connu une personne queer qui se sentait autant un homme qu’une femme. À côté, cette personne se considérait comme lesbienne.

I comme Intersexe

Une personne intersexe est quelqu’un qui est né ni homme ni femme. Dans le language courant, on dit que la personne est hermaphrodite, en rapport avec la légende d’Hermaphrodite, un classique des Métamorphoses d’Ovide. Cependant, il est temps de changer notre vocabulaire et d’intégrer le terme intersexe dans notre vie de tous les jours.

© Sleeping Hermaphroditus Louvre Museum July 2013

Aujourd’hui en France, les parents d’un bébé intersexe peuvent choisir l’ablation d’une des deux parties génitales (féminine ou masculine), souvent la moins développée. Une telle mutilation est condamnée par l’ONU, elle est même devenue interdite dans plusieurs pays.

Avec 1,7% de naissances concernées, l’Assemblée Nationale a rejeté ce 31 juillet une loi bioéthique interdisant cette pratique, mais oblige les opérations chirurgicales à être conduites dans des centres spécialisés et un meilleur accompagnement psychologique pour les parents.

A comme Asexuel/le

Être asexuel/le est une orientation sexuelle. Cela signifie que la personne n’a aucune attirance sexuelle envers qui que ce soit.

Attention, l’asexualité n’est pas une absence de sentiment amoureux. Une personne asexuelle peut tomber amoureuse, être dans une relation romantique avec quelqu’un, et peut même faire l’amour. Mais elle ne ressentira pas d’attirance sexuelle ou d’attirance physique envers qui que ce soit.

Si vous comprenez bien l’anglais et souhaitez en savoir plus, vous pouvez écouter cet épisode du podcast MentaliTea sur le sujet.

Et le + alors ?

C’est pour tous les autres ! En voici quelques uns :

Allies – les hétérosexuels qui soutiennent la cause LGBTQIA+.

Pansexuel/le – attiré/e sexuellement, sentimentalement et psychologiquement par tous les genres existants.

Demisexuel/le – ne ressent d’attirance sexuelle pour une autre personne qu’après avoir formé un lien émotionnel fort avec celle-ci.

Non-binaire – identité de genre ne s’inscrivant pas dans la norme binaire, c’est-à-dire ni homme, ni femme, mais entre les deux, les deux à la fois, ou aucun des deux.

Toutes ces étiquettes peuvent donner mal à la tête. On peut ne pas les comprendre, ne pas toutes les connaître, ne pas approfondir les recherches. Mais lorsque vous rencontrez une personne qui fait partie de cette sublime communauté, ouvrez votre esprit, écoutez ses expériences de vie et partagez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *