Maternité

Mon bilan de Maman de l’année 2020 !

Il est déjà l’heure de vous faire part de mon bilan de Maman de l’année 2020…que le temps passe vite !
En cette année tumultueuse, j’ai eu l’aubaine de voir mon quotidien quasiment inchangé (hors sorties réduites et masquées avec attestations évidemment), car j’étais déjà à la maison avec mes deux petits choux. Voici donc ce qui a évolué dans nos vies en 2020.


Il y a plusieurs mois, et après relecture de mon article «2020 : mes projections en tant que Maman », je dirai que les plus gros chamboulements cette année – concernant mon aîné – seraient son arrivée en école maternelle et l’acquisition de la propreté.
Il a donc fait sa rentrée en septembre, cela s’est très bien passé. Il était heureux de voir qu’il allait côtoyer plein d’enfants de son âge et de découvrir les différents espaces de jeux répartis dans la classe. L’adaptation a été progressive avec la maitresse, qui a de l’expérience, beaucoup de professionnalisme et de compréhension. Parce que mon enfant a moins de 3 ans, j’ai pu obtenir une dérogation pour qu’il n’aille en classe que le matin les premiers mois, car il est trop fatigué par le nouveau rythme et les activités. De plus, nous avons un trajet de presque 30 minutes à pied pour y aller (ça fait beaucoup pour un petit bout). Il passe donc une bonne partie de l’après-midi à dormir à la maison avec son petit frère pour récupérer. Toutefois, cela changera en 2021 quand il ira à l’école la journée complète et qu’il mangera sur place (mais tout ça se fera progressivement).

En ce qui concerne l’acquisition de la propreté, je redoutais et pressentais qu’il ne l’aurait pas acquise à la rentrée. Je n’avais pas tout à fait tort.
Cela n’a pas « déstabilisé » la maîtresse ni l’ATSEM (c’est ce qui me préoccupait), mais au bout d’une à deux semaines de classe, l’institutrice nous a demandé de ne plus mettre de couche afin de faciliter le passage aux toilettes et le change en cas d’accident. Il s’est donc pris au jeu de faire comme ses camarades déjà propres, et cette étape s’est faite durant le mois de la rentrée, donc nous étions ravis que cela se fasse si naturellement.

Notre grand s’est aussi décidé à parler avec de véritables phrases complètes. Il est ainsi devenu une vraie pipelette maintenant qu’il a plus de vocabulaire : dû au fait de côtoyer d’autres adultes et d’autres enfants, qui parlent constamment de tout et de rien. Les chansons à l’école y ont aussi contribué ainsi que les histoires dont il est extrêmement friand. Il nous a donc expliqué du jour au lendemain, je cite « La voiture rouge, elle est partie se garer dans sa maison » au lieu de « Voiture rouge maison » la veille. Le décalage est immense et c’est pourquoi nous avons été scotchés ! Il chante aussi les chansons qu’il apprend à l’école, en rentrant. C’est tellement mignon !

© Xavier Mouton Photographie

Le petit frère a aussi commencé à vouloir se faire comprendre et parler, mais il ne s’agit plus des « Papa », « Maman», « Doudou » etc. Il dit son prénom, celui de son frère, « Mamie », « Papy », « Tonton », « Tata », « Encore », « Chaussures », et j’en passe. Son vocabulaire se développe très vite, surtout le « Non » avec cette fameuse période où il veut dire « Non » à tout pour s’affirmer. C’est trop drôle avec sa petite bouille et sa petite voix quand il crie « Nooon » ! 

Au cours de ce même mois, le cadet s’est décidé à faire ses premiers pas un soir, en présence de son frère. Le petit était tout sourire et le grand était surpris de voir son frère foncer à travers la maison, en titubant à moitié. Et nous, cela nous a fait trois événements marquants en l’espace de trois semaines ! Je ne vous cache pas que c’est dans ces moments-là que l’on se prend un « coup de vieux », tout en étant aussi super fiers ! À l’instant T, rien n’est plus satisfaisant que de voir ses évolutions opérer sous nos yeux ébahis.

En tout cas, entre frères, ils se comprennent plutôt très bien malgré quelques mésententes. Ils jouent l’un à côté de l’autre, ils se chamaillent, se câlinent, se font des bisous et rigolent bien. Ils se sont même mis depuis quelques mois à faire des bêtises en binôme ! C’est deux fois plus énervant, mais aussi mi- attendrissant et mi- consternant !

Vous l’aurez compris, cette année 2020 aura été riche en changements pour notre famille. Autant vous dire que j’ai d’ores et déjà hâte de vivre de nouvelles aventures en compagnie de mes enfants en 2021 !
Et vous, quel bilan faites-vous en cette fin d’année ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *